PEXONNE, 27 Aout 1944…

histoire des 112 otages de cette tragique journée

Le KL Mauthausen

Written By: Guillaume MAISSE

 

Samedi 16 septembre 1944

 

Après deux jours de voyages, dans les mêmes conditions qu’entre Rothau et Dachau, le convoi s’immobilise dans la petite gare de Mauthausen, en basse-Autriche, sur les bords du Danube.  Parmi eux, se trouve René Baumann, ancien de Mauthausen, qui avait été ré-acheminé en juin 1944 vers le KL Natzweiler où il avait été décidé de regrouper les NN. Il est donc le seul, parmi ces 2400 détenus, à savoir ce qui les attend. 

En colonne par cinq, encadrés par des soldats SS, la colonne quitte le village de Mauthausen, et emprunte, sous les coups, un chemin pentu qui les conduit bientôt sur un plateau dominé par une forteresse de granit menaçante.

La lourde porte d’entrée franchie, ils sont alignés à droite, face au Waschraum et doivent se dévêtir avant d’être appelé par petits groupes pour être rasés, douchés et désinfectés au grésil. Puis ils perçoivent une tenue rayée et sont dispersés dans les différents blocks de quarantaine.

Ils ne sont alors astreint à peu d’activité si ce n’est les séances d’appel qui peuvent durer des heures. 

George BELIN qui porte le matricule 97 636  sera le premier avec  Fernand SCHRAEN, Achille et Béatino SPINOZZI, à quitter ses camarades de Pexonne le mercredi 20/09/1944, soit 4 jours après leur arrivée à Mauthausen. Ils sont affectés au sous-camps de Gusen.

Dès le lendemain, 41 de Pexonne quittent le camp central et sont conduits au camp de Melk. Il s’agit de: Alphonse CAQUELIN, Charles CHAUDRON, Simon COLIN, Georges DIEUDONNE, Jean EDELBLOUDE, Gustave FABIAN, Raymond GEGOUX, Maurice GEORGE, Paul GEORGET, André GERARD, Jean GIANELLI, Adrien GUILLAUME, Pierre HENRIONNET, Pierre KARL, Henri KNIPILLER, Pierre LALLEMAND, Louis LARGHI, Julien LEFORT, René LEONARD, René LHUILLIER et son fils, Gilbert MAIRE, Pierre MALMANCHE, Jean MANGIN, André MARGO, René MARTIN, Paul MERCY, René MIOT, Wladislaw NAGY, Albert PATRY, Armand PERRIN, Michel PETITJEAN, Bruno PIEROBON, Michel REBMANN.

Le samedi 23 septembre, 21  sont désignés pour être affectés au camp d’Ebensee. Il s’agit de: René DA SILVA, Guy De VITRY D’AVAUCOURT, Hubert de WILLERMONT, Anacleto PIEROBON, Georges POUTOT, René RICHARD, André RINGUE, René ROY, François SAMOK, Emilio SIGNORI, Elio SIGNORI, Arnoldo SIGNORI, Vladimir SIGNORI, Albert THIBOUT, Antoine TIRELLI, Aloïse TRAXEL, Robert VAUTRIN, Ovide VOUAUX, Jean VOUAUX, Joseph ZABE, Louis ZANON.

Georges AUBRY restera au camp central jusqu’au 6 octobre puis sera affecté au camp de LINZ.

Georges THIEBAUT sera le dernier de la rafle du 27 août, à quitter Mauthausen; il sera expédié à SCHLIER-REDL-ZIPFEL le 15/11/1944.

 

Le chant des Marais, chant des déportés….

A paraître…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>